Publié le 22.07.2021

FAQ Cluster Climat et Energie

FAQ relatives au montage de projet relevant du Cluster 5 (Destinations 1 à 4). Retrouvez les réponses aux questions les plus fréquentes sur les appels à projets du Cluster 5.

Cette FAQ sera régulièrement mise à jour par le Point de Contact National pour aider les candidats , les cellules Europe qui les accompagnent et tous les autres acteurs intéressés à trouver des réponses à leurs interrogations.

N'hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de vos besoins ; vos retours et suggestions nous seront utiles pour actualiser le site et l'adapter au mieux.

Contact : PCN Climat Énergie

FAQ Climat - Énergie

Une équipe de points de contact nationaux (PCN) est établie, dans tous les pays bénéficiaires du Programme Horizon Europe, à la demande de la Commission européenne. En vue de soutenir les porteurs de projets d’Horizon Europe, établis en France, le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI) déploie, pilote et anime une nouvelle équipe de PCN chargée de contribuer au plan d'action national d'amélioration de la participation française aux dispositifs européens de financement de la recherche et de l'innovation (PAPFE).

Comme l’ensemble des Points de Contact Nationaux (PCN), le PCN Climat/Energie a pour rôle d’informer, de sensibiliser les communautés françaises de recherche, de développement et d’innovation sur les opportunités de financement du Cluster 5 d’Horizon Europe.

Le PCN peut également aider, conseiller et former aux modalités de fonctionnement du programme, ainsi qu’orienter vers d’autres sources de financement (européens et nationaux) susceptibles de mieux répondre aux besoins et vers les services adéquats.

Pour remplir ces missions, les PCN alimentent le portail national Horizon Europe en informations sur l’actualité du programme et des appels, organisent et participent à des manifestations en ligne et en présentiel, et répondent aux questions des acteurs publics et privés intéressés, des déposants et de leurs structures d’accompagnement

Pour nous poser des questions ou solliciter un entretien individuel, c’est ici

La participation à Horizon Europe est ouverte à toute personne morale, indépendamment de son lieu d'établissement, y compris les personnes morales de pays tiers non associés au programme ou des organisations internationales, sous réserve des exceptions établies dans le programme de travail.

Pour les actions relatives aux intérêts, à l'autonomie ou à la sécurité de l'Union, le programme de travail peut prévoir que la participation soit limitée aux seules personnes morales établies dans les États membres et aux personnes morales établies dans certains pays associés ou pays tiers. Et encore : pour des raisons justifiées et exceptionnelles, afin de garantir la protection des intérêts stratégiques de l'Union et de ses États membres, le programme de travail peut également prévoir l'exclusion - pour les appels à propositions individuels - des personnes morales établies dans l'Union ou dans des pays associés contrôlés directement ou indirectement par des pays tiers ou par des personnes morales de pays tiers, ou de subordonner leur participation aux conditions énoncées dans le programme de travail.

Si de telles restrictions sont prévues pour un appel, elles seront obligatoirement mentionnées au début de chaque appel dans la section « conditions spécifiques ».

Les personnes morales établies dans un État membre, dans un pays associé ou dans des pays tiers non associés à des revenus faibles et moyens peuvent être financées. La liste des pays tiers à revenu faible et intermédiaire (environ 130) est incluse dans le guide du programme du site Funding & Tenders de la Commission européenne.

Les entités basées dans d'autres pays tiers non associés doivent soutenir les coûts liés à leur participation à un projet Horizon Europe. Ils peuvent toutefois exceptionnellement être financés, lorsque cela est explicitement prévu dans les conditions de l'appel ou si la Commission ou l'organe de financement estime que la participation des parties prenantes est essentielle à la mise en œuvre du projet.

Chaque appel à propositions est conditionné par un type de projet, un type d’action à mener. Il en existe principalement 3 :

  • les actions de recherche et innovation, abrégées RIA (Research and Innovation Action). Il s’agit de projets collaboratifs qui consistent principalement en activités visant à établir de nouvelles connaissances et/ou d’explorer la faisabilité d’un(e) technologie, d’un produit, d'un procédé, d'un service (ou solution) nouveau ou amélioré. Ces activités peuvent inclure de la recherche fondamentale et appliquée, du développement et de l’intégration de technologie, des essais et la validation d’un prototype à petite échelle dans un laboratoire ou un environnement simulé. Les projets peuvent inclure des activités de démonstration ou pilotes directement liées mais limitées et visant à montrer la faisabilité technique dans un environnement presque opérationnel.
  • les actions d’innovation abrégée IA (Innovation Action). Il s’agit de projets collaboratifs qui consistent principalement en activités visant directement à produire des plans, arrangements ou concepts pour un produit, procédé ou service nouveau ou amélioré. Ces activités peuvent inclure prototypage, essais, démonstration ou pilotes, validation du produit à grande échelle, première commercialisation. Les projets peuvent inclure des activités limitées de recherche et de développement.
  • les actions de coordination et soutien, abrégées CSA (Coordinating and Support Action). Il s’agit d’une action qui consiste principalement en des mesures d’accompagnement comme la standardisation, la dissémination, la sensibilisation et communication, la mise en réseau, les services de coordination et de soutien, les dialogues politiques, les exercices d’apprentissage mutuel et les études. Ces actions peuvent inclure des études de design pour de nouvelles infrastructures et des activités complémentaires de planning stratégique, la mise en réseau et la coordination entre programmes dans différents pays.

Le taux de co-financement peut aller de 60% au 100% des coûts directs éligibles en fonction de l’appel.

Les acteurs privés sont financés à hauteur de 60% dans le cadre d’actions d’innovation (IA) liées à des partenariats co-programmés et à 70% hors partenariats co-programmés ; et ils sont financés, dans la cadre d’actions de recherche et d’innovation (RIA) à hauteur de 100%.

Tous les autres typologies d’acteurs sont financées à la hauteur de 100% des coûts éligibles.

Au-delà des coûts directs éligibles, les coûts indirects éligibles (par ex. les coûts liés à l'administration, à la communication, aux infrastructures et aux fournitures de bureau) sont remboursés à un taux forfaitaire de 25% des coûts directs éligibles.

Avant de déposer un projet Horizon Europe, il faut que votre structure soit identifiée et reconnue par la Commission européenne et qu’elle dispose d’un PIC (« Participant Identification Code »). Pour obtenir ce PIC, il est nécessaire de se créer un compte ECAS (service d’authentification de la Commission européenne). Les démarches à effectuer sont explicitées sur le site de la Commission européenne

Les appels à propositions du Cluster 5 sont publiés tous les deux ans dans un document appelé « programme de travail ». Un premier programme de travail pour les appels à propositions 2021-2022 du Cluster 5 a été publié le 15 juin 2021. Il est en ligne sur le site Horizon Europe et ces mêmes appels sont également sur le site de la Commission Europe, Fundings & Tenders 

Dans les mois et années à venir, seront publiés le programme de travail des appels 2023-2024 puis le programme de travail des appels 2025, 2026 et 2027.

Bio-carburants : La destination 3 du cluster 5 « Climat, Energie, Mobilité » adresse la thématique des bio-carburants. Toutefois, des appels du Cluster 6 peuvent inclure des aspects autour des bio-carburants. Pour les identifier, une recherche par mots-clés dans le programme de travail est le plus efficace.

Sur les thématiques relatives aux industries bio-sourcées, il est également très utile de suivre le Partenariat Public-Privé « Bio-based Industries Joint Undertaking (BBI JU) » cofinancé par l’Union Européenne. Le partenariat BBI finance des appels à projets annuels autour des enjeux stratégiques de l’économie bio-sourcée en Europe. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site web de BBI.

Hydrogène : les activités ciblant spécifiquement les piles à combustible et l’hydrogène sont principalement soutenues par des appels à projets lancés dans le cadre du partenariat européen sur l’hydrogène propre.  Vous pouvez consulter le site du partenariat ici. Toutefois, dans des cas justifiés et conformément aux sujets abordés, les aspects spécifiques de l’hydrogène et des piles à combustible peuvent être pris en charge en dehors du partenariat mentionné ci-dessus, dans le cadre des Clusters 4 et 5.

Batteries : les actions finalisées à la création d’une filière européenne de la batterie compétitive dans le monde se retrouvent dans les destinations 2 et 5 du Cluster 5, sous l’égide du partenariat programmé ad hoc. Le Cluster 4 peut aussi aborder des aspects spécifiques autour des batteries.
Pour avoir plus d’informations sur les opportunités de financement dans le domaine de l’énergie au-delà du Cluster 5, veuillez consulter cette fiche-ci.

Pour répondre aux appels à propositions des clusters du pilier 2 (y compris le cluster 5), il faut dans la majorité des cas former des consortia, autrement dit on attend des projets collaboratifs. Et dans le cadre de projets collaboratifs, le consortium doit être composé d’au moins trois entités juridiques indépendantes, chacune étant établie dans un État membre ou dans un autre pays associé et avec au moins une des entités établies dans un État membre.

L'exception est représentée par les actions de coordination et d'accompagnement (CSA). Dans ce cas, la proposition peut également être soumise par une seule entité juridique (exigence minimale), qui peut être établie dans un État membre, un pays associé ou, cas exceptionnel, dans un pays tiers.

Les pays tiers associés sont les pays qui contribuent au budget d’Horizon Europe et qui ont signé un accord d’association avec la Commission européenne. Les entités basées dans ces pays peuvent donc percevoir un financement de la part du programme au même titre que les entités basées dans l’un des pays de l’UE sauf si des limitations ou des conditions spécifiques sont prévues dans le programme de travail et/ou le texte de l'appel.

La liste (évolutive) des pays tiers associés est disponible ici  (liste établie au 17/06/2021 susceptible d’évoluer, se renseigner auprès des PCN). 

Attention avec les participants suisses : les personnes morales établies en Suisse ne sont actuellement (juin 2021) pas couvertes par le régime transitoire et ne peuvent pas être financées par Horizon Europe

La plupart des appels Horizon Europe sont également ouverts aux participants des pays non associés et aux organisations internationales, à moins que des limitations ou des conditions spécifiques ne soient fixées dans le programme de travail et/ou le texte de l'appel.

De plus, certains appels d'Horizon Europe sont particulièrement pertinents pour la coopération, encourageant voire exigeant la participation d’entités juridiques de pays tiers non associés aux actions financées.

Les participants de pays non associés non membres de l'UE peuvent participer aux projets Horizon Europe - mais pas toujours avec un financement.
Les participants des pays à revenu faible à intermédiaire sont automatiquement éligibles au financement.

Les entités basées dans les autres pays non associés non membres de l’UE ne sont pas automatiquement éligibles à un financement Horizon Europe et doivent donc généralement participer aux actions à leurs propres frais. Celles-ci peuvent cependant recevoir un financement exceptionnel, si :

  • leur pays est explicitement identifié dans le programme de travail et l'appel à propositions comme étant éligible au financement
  • l'autorité concédante considère que leur participation en tant que bénéficiaire est indispensable à la mise en œuvre du projet, par exemple au vu de leur compétence / expertise exceptionnelle, accès à des infrastructures de recherche particulières, accès à des environnements géographiques particuliers, accès à des données particulières. 

La liste (évolutive) des pays tiers non associés est disponible ici (liste établie au 17/06/2021 susceptible d’évoluer, se renseigner auprès des PCN).

Pour plus d’informations sur ce sujet, consulter la fiche préparée par le PCN juridique et financier

Il existe plusieurs options pour identifier des partenaires de projet :

  • utiliser l’outil de recherche de partenaires du site Funding & Tenders de la Commission européenne. Grâce à cet outil, vous pourrez identifier les acteurs financés dans les appels précédents et créer/consulter des demandes de recherche de partenaires en fonction de l’appel. En outre, sous le texte même de l’appel à propositions que vous ciblez, vous trouverez une rubrique « Partner Search » où vous pourrez voir les acteurs intéressés par l’appel et ou vous pourrez vous-même indiquer votre intérêt. Pour le moment, il faut être LEAR ou administrateur de compte pour pouvoir publier, si vous êtes rattaché.e via le code PIC de votre organisation. N'hésitez pas à contacter le LEAR de votre entité ;
  • Utiliser l’outil de recherche de partenaires sur le site Horizon Europe du Ministère de l’Enseignement supérieur de la recherche et de l’Innovation (MESRI). L’ensemble des offres de compétences et de recherches de partenaires est compilé dans un tableau Excel (téléchargeable sur cette même page) ;
  • Utiliser l’outil de recherche de partenaires liée au futur site du réseau européen des PCN du Cluster 5 d’Horizon Europe : lien à venir ;
  • Participer à des événements de réseautage, des sessions/webinaires où les topics sont présentés. Vous trouverez toutes les informations sur ces événements sur le site Horizon Europe du MESRI ;
  • Regarder sur les sites Dashboard et Cordis de la Commission européenne quels sont les acteurs qui ont déjà gagné des projets H2020/Horizon Europe, projets similaires à celui auquel vous vous apprêtez à répondre ;
  • Utiliser l’outil de recherche de partenaires d’EEN

Si vous avez une question au sujet d’un appel, n’hésitez pas à vous adresser pour le cluster 5, destinations 1 à 4, au PCN Climat et énergie et pour les destinations 5 et 6 au PCN transport. 

  • Le périmètre du PCN Climat & Energie

Destination 1 : sciences du climat et réponses pour la transformation vers la neutralité climatique
Destination 2 : solutions intersectorielles pour la transition climatique (partagée entre le PCN Climat/Energie et le PCN Transport)
Destination 3 : un approvisionnement énergétique durable, sûr et compétitif
Destination 4 : utilisation efficace, durable et inclusive de l'énergie

  • Le périmètre du PCN Transport

Destination 2 : solutions intersectorielles pour la transition climatique (partagée entre le PCN Climat/Energie et le PCN Transport)
Destination 5 : solutions propres et compétitives pour tous les modes de transport
Destination 6 : transports sûrs et résilients et les services de mobilité intelligente pour les passagers et les marchandises

Plusieurs webinaires de présentation du Cluster 5 ont été organisés depuis le lancement d’Horizon Europe, à l’initiative du PCN « climat/énergie » et du PCN « transports ».

Vous pouvez revoir le webinaire de présentation générale du cluster 5, ainsi que les webinaires de présentation des appels 2021 et des appels 2022 pour les thématiques climat et énergie directement sur la page dédiée ici.

Par ailleurs, la Commission européenne a organisé une série de sessions d’information sur chaque programme d’Horizon Europe.

Vous pouvez revoir  iciles sessions d’information sur chaque destination du Cluster 5.

Le PCN « climat/énergie » prévoit plusieurs webinaires thématiques dans les semaines et mois à venir. Pour suivre notre actualité, nous vous encourageons à consulter de temps en temps à notre page web , et à nous suivre sur les réseaux sociaux (comptes LinkedIn et Twitter).

Votre réponse à un appel à propositions doit se faire sur le site de la Commission européenne, Funding & Tenders ; sous le texte de l’appel choisi, cliquez sur l’onglet « start submission ».

A titre d’information, vous pouvez également trouver sur ce même site, les modèles/templates des formulaires à renseigner en ligne (reference document/Horizon Europe/Work programme and call documents/Templates and forms).

La règle générale prévoit que chaque proposition, si elle est jugée recevable, est évaluée sur la base de trois critères :

  1. excellence ;
  2. impact ;
  3. qualité et efficacité de la mise en œuvre.

De plus amples détails sur la candidature sont indiqués dans les annexes générales du programme de travail en ligne sur le site de la Commission européenne. Les annexes générales décrivent aussi les critères d'attribution (qui se déclinent différemment selon le type de projet - RIA ; IA ou CSA -), y compris les coefficients de pondération, les scores minimaux et les règles de traitement des propositions avec le même score.

Pour les propositions complètes, chaque critère est évalué sur 5 points. Le seuil unique pour chaque critère est de 3 points. Le seuil global, appliqué à la somme des trois scores, est de 10 points. Seules les propositions qui dépassent à la fois les seuils uniques et le seuil global seront prises en considération pour un financement dans les limites du budget disponible. Les autres propositions sont rejetées.

Dans le cas de la procédure de soumission des propositions en deux étapes, les projets sont évalués dans le première phase uniquement sur les critères d’excellence et d’impact. Le seuil unique pour les deux critères est de 4 points.

En effet, la Commission européenne insiste pour que les initiatives financées dans le cadre d’Horizon Europe puissent capitaliser les unes sur les autres, afin d’éviter les doubles financements et de construire l’héritage de chaque projet, y compris après sa clôture.

Il y a plusieurs manières de créer des liens entre les projets, en fonction de leurs spécificités :

  • En capitalisant sur les livrables d’un projet précédent;
  • En prévoyant de créer des évènements de discussion conjoints (groupes de travail, échanges de bonnes pratiques…);
  • En invitant les partenaires d’un autre projet à participer à l’« Advisory Board » du projet;
  • En créant une tâche dédiée pour le lien aux autres initiatives;
  • Etc.

En outre, pour les projets portés sur l’innovation, la Commission prévoit la possibilité de créer de synergies entre dispositifs de financement européens différents ou entre ceux-ci et des dispositifs de financement nationaux ou régionaux.

Pour connaître les opportunités de financement européennes dans le domaine de l’énergie au-delà du Programme Cadre, veuillez consulter la fiche ici (à venir).

Le PCN écosystèmes d’innovation & IET reste enfin à votre disposition pour répondre à toute question à l’égard des synergies réalisables entre Horizon Europe et d’autres lignes de financement européennes.

 

Il n’existe aucune disposition dans les textes juridiques applicables à Horizon Europe relative à la durée (pas de maximum ni de minimum fixés de façon impérative) des actions financées par l’Union dans le cadre de ce programme-cadre.

Le programme de travail applicable peut indiquer une durée approximative (et donc purement indicative) mais la durée d’un projet relève avant tout de ceux qui l’exécutent, du volume de tâches qu’ils ont à réaliser, des contraintes afférentes etc.

La durée est donc proposée par les participants selon les conditions d’exécution objectives qu’ils devront respecter pour réaliser ce projet. Elle doit être cohérente avec votre proposition et sera ensuite éventuellement ajustée avec votre Project Officer lors de la phase de mise au point de votre contrat de subvention (Grant Agreement Préparation – GAP) si votre projet est sélectionné.

Il faut noter que la durée d’un projet :

  • A nécessairement un impact sur son coût, il convient donc de vous référer également comme condition objective de détermination, des indications du programme de travail en termes de budget dédié à l’appel et par projet qui serait financé ;
  • Généralement constatée est située entre 3 et 5 ans, selon l’envergure du projet et le type de tâches à réaliser (ex. : une procédure formalisée de marché public affiche un délai moyen de 9 mois dans certains établissements publics, délai à augmenter si le projet comporte un Work Package dédié à de l’achat innovant de type PCP/PPI, type d’achat coordonné et complexe) ;
  • Peut être prolongée par avenant sans que le montant total de la subvention ne puisse être augmenté – sauf cas particulier (ex. pandémie ou conditions particulières au projet), la prolongation peut aller jusqu’à 12 mois supplémentaires ;
  • En aucun cas ne peut excéder la durée du programme-cadre (7 ans), sauf circonstances très particulières au projet.

Les propositions sont généralement évaluées par un comité d’évaluation composé d'experts externes indépendants. Dans des cas particuliers, le comité peut être composé tout ou partie par des représentants des institutions européennes. Le processus d'évaluation est conçu pour assurer la transparence et éviter les conflits d'intérêts.

Le processus standard compte 4 étapes :

  • L’évaluation individuelle : 3 experts évaluent la proposition de manière individuelle. A noter que bien souvent, il y aura plus de 3 experts par proposition. Lors de cette étape le respect des conditions formelles d’éligibilité est vérifié puis les propositions sont évaluées sur la base de la capacité opérationnelle des proposants et des trois critères (excellence ; impact ; qualité et efficacité de la mise en œuvre) ;
  • La réunion de consensus : tous les experts du panel ayant évalué la même proposition se réunissent pour arriver à un consensus sur les commentaires et les notes par critères ; 
  • Le « Panel Review » : l’ensemble des panels d’experts se réunit pour étudier toutes les propositions dans le cadre de l’appel à propositions. Ceci dans le but d’harmoniser les pratiques de notation entre panels d’experts. A l’issue de cette étape, les experts classent l’ensemble des propositions selon les notes obtenues. Des règles existent pour départager les dossiers ex-aequo, elles sont spécifiées dans les annexes générales du programme de travail ;
  • La finalisation : la Commission Européenne revoit les résultats et valide le classement.

Dans le cas de la procédure de soumission de propositions en deux étapes, les candidats sont tenus de soumettre lors de la première étape une proposition uniquement en termes généraux (évaluée par rapport aux critères d'excellence et d'impact).

Les candidats retenus sont invités, pour la seconde étape, à soumettre une proposition complète (évaluée en fonction des trois critères d'attribution - excellence ; impact ; qualité et efficacité de la mise en œuvre). 

Parmi les nouveautés du programme Horizon Europe, la Commission européenne entend introduire un changement dans la procédure d'évaluation afin d'assurer une plus grande interaction entre les proposants et le comité d'évaluation. C'est ce qu'on appelle le « droit de réagir » : une étape intermédiaire entre l'analyse de la proposition par les évaluateurs et la transmission du rapport d'évaluation final, dans lequel les proposants ont la possibilité de réagir par des commentaires dès réception des commentaires des experts-évaluateurs. Pour le moment, cette nouveauté est en phase d’expérimentation sur quelques appels. 

A la fin de l'évaluation, tous les proposants sont informés du résultat et des raisons de la notation. 

Les proposants doivent être informés du résultat de l'évaluation de la proposition dans un délai maximum de 5 mois à compter de la date limite de soumission des propositions. Et, dans un délai maximum 8 mois - toujours à compter de la date d'expiration de l'appel – la convention de subvention doit être signée.

Les délais d'évaluation sont légèrement différents pour la procédure de soumission de propositions en deux étapes : 3 mois pour recevoir le résultat de l’évaluation dans la première phase, 5 mois pour la deuxième phase, 8 mois pour la signature de la convention de subvention.

Si vous avez une certaine expertise dans l’un des domaines des appels à propositions, si vous êtes un minimum à l'aise en anglais (surtout à l'écrit) et avez la capacité d'évaluer des projets transversaux, vous avez la possibilité de devenir expert-évaluateur de projets européens, ce qui n’est pas sans compter quelques avantages, comme :

  • mieux comprendre le processus d’évaluation des projets et ainsi d'améliorer la rédaction de ses propres futurs projets ; 
  • avoir accès aux meilleurs projets de recherche à l'échelle européenne ; 
  • acquérir de nouvelles connaissances sur des domaines variés ; 
  • se créer un réseau de partenaires à l’échelle européenne ; 
  • avoir un contact privilégié avec la Commission européenne ce qui peut conduire à d'autres opportunités (participation à l'écriture des futurs appels de la Commission etc.)

Pour devenir expert-évaluateur, consulter le site de la Commission européenne. Inscription uniquement en ligne. 

Les missions sont une grande nouveauté d’Horizon Europe, visant à générer des solutions et initiatives autour de grands défis contemporains. Concrètement, les missions sont constituées d’un portefeuille d’activités de R&I lancé par la Commission européenne.

Principes :

  • Atteindre dans un délai défini un objectif mesurable qui ne pourrait être autrement atteint via des actions individuelles
  • Avoir un impact sur la société, sur l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques en ayant une forte visibilité
  • Être utile pour une majeure partie de des citoyens de l’Union Européenne

Pour en savoir plus sur les missions d’Horizon Europe.

La mission « Adaptation au changement climatique » est directement reliée au Cluster 5. Plus d’informations sur cette mission sont disponibles ici.

Les partenariats prévus dans le programme-cadre Horizon Europe sont des initiatives où l’Union et les États-Membres s’engagent avec des acteurs privés et publics à soutenir conjointement le développement et la mise en œuvre d’un programme d’activités de recherche et d’innovation.

Il existe 3 types de partenariats : les partenariats co-programmés, les partenariats cofinancés, et les partenariats institutionnalisés.

Pour avoir une vision d’ensemble sur les partenariats d’Horizon Europe.

Pour plus d’informations sur les partenariats reliés au Cluster 5.
 

Malgré le fait que la France se positionne globalement dans la top 3 des pays avec plus de financements captés (environ 7,3 Mld€, dont 503 M€ captés sur le Programme de Travail « Secure, clean and efficient energy » d’Horizon 2020 sur la période 2014-2020), le pays reste déficitaire (si l’on considère le montant que la France injecte dans le Programme Cadre).

Afin de devenir bénéficiaires nets du programme, l’objectif national (calculé par la DGE) est ainsi d’atteindre entre 15% et 20% des financements d’Horizon Europe captés (pour H2020 le taux de financements captés a été à la hauteur de 12% au niveau du programme global, 10% pour ce qui concerne les appels du défi 3 ‘Secure, clean and efficient energy »). Le taux de réussite de la France aux appels liés au défi 3 d’H2020 est de 19,6% (contre un taux de réussite moyen européen de 12,4%).

Si vous souhaitez avoir des informations plus détaillées sur les chiffres relatifs à la participation française à H2020 ou à Horizon Europe, veuillez utiliser l’outil Horizon Dashboard de la Commission européenne.

Les membres du Groupe de Travail National (GTN) Climat/Energie et les relais Horizon Europe sont aussi régulièrement informés sur les résultats relatifs à la participation française aux appels du Programme Cadre.