Sommaire

Lancement de la Mission Adaptation au changement climatique et aux transformations sociétales

Le 29 septembre 2021, la Commission européenne a officiellement lancé les Missions dont la Mission "Adaptation au changement climatique et aux transformations sociétales". Zoom sur cette nouveauté du programme Horizon Europe.

En préparation depuis plusieurs mois, la Commission a, le 29/09/2021, lancé cinq Missions pour relever certains grands défis.

Parmi ces cinq Missions, l'une d'elles est consacrée à "l'Adaptation au changement climatique et aux transformations sociétales". Nouvel instrument du programme Horizon Europe aux objectifs ambitieux mais réalistes et mesurables, la Mission vise à générer des solutions innovantes et des initiatives dans une logique de transversalité (entre secteurs et disciplines) et de co-conception (avec les citoyens, les acteurs locaux...).

Mais quels sont précisément les objectifs, les moyens, les cibles de la Mission "Adaptation au changement climatique" ? 

Pourquoi une Mission sur l’Adaptation au changement climatique et aux transformations sociétales ?

Le changement climatique est d’ores et déjà une réalité, c’est pourquoi nous devons bâtir un avenir plus résilient. Le monde vient de vivre la décennie la plus chaude jamais enregistrée, le record de l’année la plus chaude ayant été battu huit fois au cours de la période. La planète, les individus et leur prospérité sont vulnérables au changement climatique, c’est pourquoi nous devons éviter les situations inadaptables et nous adapter aux situations inévitables. 

Stratégie d'Adaptation au changement climatique de l'Union européenne, 24 février 2021

Ces quelques phrases extraites de la Stratégie Adaptation au changement climatique de l’Union européenne du 24 février 2021 rappelle combien il est urgent d’agir afin de renforcer la capacité d’adaptation de l'Union européenne (UE) et de minimiser la vulnérabilité aux impacts du changement climatique, conformément à l’accord de Paris et à la proposition de loi européenne sur le climat. La stratégie de février 2021 donne le cadre général des activités en Europe pour s’adapter au changement climatique et améliorer la résilience ; elle poursuit quatre objectifs, le troisième étant au cœur de la Mission "Adaptation au changement climatique" : 

  • Une adaptation plus intelligente - améliorer les connaissances et gérer l'incertitude ;
  • Une adaptation plus systémique - soutenir l'élaboration des politiques à tous les niveaux et dans tous les secteurs ;
  • Une adaptation plus rapide - accélérer l'adaptation dans tous les domaines ;
  • Intensifier l'action internationale en faveur de la résilience climatique.

A noter : l’Union européenne via sa stratégie d’adaptation en 2013 avait déjà pris des mesures pour renforcer sa résilience au cours des dernières années ; tous les États membres disposent d’une stratégie ou d’un plan national d’adaptation. 

Qu’est-ce l’adaptation au changement climatique ?

L’adaptation est le processus d’ajustement au climat réel ou attendu, ainsi qu’à ses conséquences (rapport d’évaluation du GIEC). Il ne s’agit pas d’apporter une réponse ponctuelle d’urgence, mais de prendre une série de mesures proactives pour faire face au concours des aléas (sécheresse, élévation du niveau de la mer, par exemple), de l’exposition (moins d’eau dans le Sud, par exemple) et de la vulnérabilité (pauvreté ou manque d’éducation, par exemple). Les complications (et le danger) résultent de points de basculement (c’est-à-dire de seuils dans l’évolution du changement climatique) tels que la fonte du permafrost, la diminution de la couverture de glace de mer ou le dépérissement massif des forêts.

Quels sont les objectifs de la Mission Adaptation au changement climatique… ?

Décrits dans le plan de mise en œuvre publiée le 29/09/2021 par la Commission, la Mission a pour objectif d’aider au moins 150 régions et communautés européennes à devenir résilientes au climat d’ici à 2030. Pour atteindre cet objectif principal, la Mission va d’ici à 2030 : 

  • aider toutes les régions et communautés européennes à mieux comprendre, préparer et gérer les risques et opportunités climatiques. Pour cela, les administrations locales et régionales se verront notamment fournir un accès aux profils de risques climatiques, à des systèmes d’alerte précoce améliorés et à des conseils pour l'élaboration de plans complets de gestion des risques (objectif spécifique 1 : préparation et planification pour la résilience climatique);
  • travailler avec au moins 150 régions et communautés pour accélérer leur transformation et les rendre résilientes aux climat. Cela passera notamment par des processus de co-création pour élaborer des voies d'innovation transformatrices ainsi que par le développement et le test de solutions pour une adaptation transformatrice sûre (objectif spécifique 2 : accélérer les transformations vers la résilience climatique);
  • réaliser au moins 75 démonstrations à grande échelle de transformations systémiques de la résilience climatique dans les régions et les communautés européennes (objectif spécifique 3 : démontrer les transformations systémiques de la résilience climatique).

A noter : la résilience climatique comprend à la fois la résilience des systèmes environnementaux, la résilience socio-économique ainsi que la résilience des systèmes politiques. 

Quelles sont les différentes phases de la Mission ?

La Mission évoluera selon trois phases différentes :

  • une phase de construction (2021-2023), au cours de laquelle le système de soutien à la Mission sera mis en place et quelque 60 à 100 régions et communautés auront commencé à s’engager pleinement dans celle-ci.
  • une phase de déploiement (2024-2027), au cours de laquelle la Mission apportera tous les ajustements résultant de l’évaluation, et activera toutes les autres actions pour déployer son plein potentiel, engageant 50 à 100 autres régions et communautés. 
  • une phase de consolidation (2028-2030), au cours de laquelle la Mission développera son héritage et cherchera à maintenir l'élan acquis dans la marche vers la résilience climatique. 

Quelle est l’approche voulue ? 

La mission doit générer des solutions innovantes en matière d’adaptation au changement climatique et des initiatives dans une logique de transversalité (entre secteurs et disciplines) et de co-conception (avec les citoyens, les acteurs locaux...). L’approche privilégiée est donc une approche de co-design, co-conception et de co- évaluation. 

A qui s’adresse cette mission ? 

La Mission s’adresse en priorité aux régions (nomenclature NUTS 2) et aux communautés. « Le niveau local étant le fondement de l’adaptation, il faut que les subventions de l’UE contribuent au renforcement de la résilience locale », indique la Commission européenne dans sa stratégie d’Adaptation du 24 février 2021. Le cheminement vers la transformation nécessite le test de solutions d’adaptation qui vont, par ailleurs, mobiliser les acteurs de la recherche, les entreprises, les universités et grandes écoles…

Les acteurs impliqués dans la Mission vont-ils pouvoir s’appuyer sur des structures d’accompagnement ? 

La Commission européenne prévoit entre autres la mise en place d'une plate-forme de mise en œuvre de la Mission (MIP pour Mission Implementation Platform). Cette structure globale de coordination assura : 

  • la coordination & les échanges (entre régions et communautés ; entre régions et autorités nationales et la CE ; en mettant l’accent sur les synergies et interdépendances parmi le portefeuille de projets financés) ;
  • le support et le développement (la MIP aidera régions et communautés à prendre le leadership en matière d’adaptation transformatrice, en se concentrant sur les plus vulnérables) ; 
  • le suivi, l’apprentissage et l’évaluation (indicateurs de performance clé) ;
  • l’engagement citoyen plus large, la communication, la diffusion et l’exploitation des résultats.

La MIP collaborera avec les activités de : 

  • l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) en raison de son rôle dans la gestion de Climat-ADAPT
  • le Centre commun de recherche de la Commission (CCR/JRC) ; 
  • la Banque européenne d’investissement (BEI) ;
  • la KIC Climat ;

La MIP sera établie par le biais d’un marché public qui réunira les partenaires-clés.

A noter : La plate-forme Climate-ADAPT est identifiée par la Stratégie d’adaptation au climat de l’UE comme le référentiel principal sur la résilience et l’adaptation en Europe.

Quels sont les moyens financiers dédiés à cette mission ?

Horizon Europe soutiendra la mission : les ressources potentielles directement disponibles à partir d’Horizon Europe pour la Mission sont estimées à env. 930 millions d’€ pour 2021-2027, dont env. 360 millions d’euros pour la phase de construction (2021-2023).

En plus du budget de base d’Horizon Europe, la Mission se concentrera sur la mobilisation et l’amélioration de l’articulation de financements provenant de diverses sources publiques et privées à différents niveaux (UE, national, régional et local). Le fait que le renforcement de la résilience au changement climatique est de plus en plus un objectif important dans le cadre de nombreux programmes de l’UE, notamment la politique de cohésion, la politique agricole commune, le programme LIFE, le programme pour une Europe numérique, les RTE-T/E/CEF, Invest EU et d’autres ouvrent des opportunités pour établir des synergies entre la Mission et ces programmes.