Publié le 03.03.2022

Résultats du premier appel Women TechEU

Le 1er mars 2022, la Commission européenne a annoncé les résultats du premier appel Women TechEU. Cinquante entreprises, dirigées par des femmes, ont été sélectionnées – dont quatre françaises.

Women TechEU est une nouvelle initiative apparue sous Horizon Europe, plus particulièrement dans le cadre du Work Programme European Innovation Ecosystems. Il s’agit ici du premier appel pilote, qui s’est clôturé le 10 novembre 2021 avec succèsun total de 391 candidatures ayant été déposées. Pour ce premier appel, un budget indicatif de 3,75 millions d’euros était proposé : soit 75 000 euros par projet.

Cinquante entreprises ont donc été sélectionnées pour être accompagnées dans leur développement. Ces cinquante start-ups sont issues de quinze pays différents ; quarante d’entre elles étant établie dans un Etats membre de l’Union européenne dont un cinquième dans les états dits widening. De plus, environ un cinquième des entreprises proviennent d’états associés à Horizon Europe. Les projets sélectionnés débuteront au printemps 2022 et se dérouleront sur une période allant de 6 à 12 mois.

L’objectif du programme Women TechEU est de soutenir le développement et la croissance d’entreprises deep tech dirigées par des femmes. Les entreprises visées – et sélectionnées – offrent des innovations de pointe et disruptives dans tous les secteurs d’activité, tels que le diagnostic et le traitement précoce du cancer, la réduction de l’impact négatif des émissions de méthane, la lutte contre le gaspillage alimentaire ou encore l’accès à l’éducation et le renforcement du pouvoir d’action des femmes.

En France, quatre entreprises ont été sélectionnées : 

  • Cell&Soft – sous le nom de projet Easy SOFT : une start-up deep tech grenobloise, développant, produisant et commercialisant des solutions innovantes pour la culture cellulaire in vitro, dans le domaine de l’oncologie et de la recherche de cellules souches ;
  • INNOVHEM : une start-up grenobloise développant des outils de diagnostic nouveaux et innovants, afin de lutter contre la drépanocytose ;
  • NavAlgo : une start-up issue de l’Ecole Polytechnique, proposant un moteur de business intelligence pour les objets en mouvement. La solution permet aux entreprises de faire face à leur importante quantité de données et d’en faire un usage stratégique, avec un temps de mise sur le marché très court ;
  • Safehear : une start-up lyonnaise qui a conçu Louis – un bouchon d’oreille innovant pour les environnements industriels et bruyants. Ce produit permet de communiquer en environnement bruyant, tout en étant protégé et vise ainsi à prévenir le risque de perte auditive, tout en assurant le bien-être au travail.

La Commission européenne offre donc un soutien à ces cinquante start-ups – financier via les 75 000 euros de subvention, mais aussi par le biais de services de mentorat, de coaching et de mise en réseau, notamment dans le cadre du Women Leadership Programme du Conseil européen de l’innovation (EIC). Les start-ups lauréates de Women TechEU seront, en effet, enrôlées dans ce programme de l’EIC.

Je suis particulièrement fière du résultat positif du premier appel Women TechEU. Le nombre élevé de candidatures, de grande qualité, confirme qu’il y a un besoin de soutenir les entrepreneuses du secteur de la deep tech, en phase de démarrage, phase la plus risquée. Nous appuierons ces cinquante entreprises dirigées par des femmes en leur offrant des opportunités de financement, de mentorat et de mise en réseau, et nous étendrons ce programme en 2022. 

Mariya Gabriel, Commissaire européenne à l’Innovation, la Recherche, la Culture, l’Education et la Jeunesse.

En effet, comme mentionné par Mariya Gabriel, Commissaire européenne à l’Innovation, la Recherche, la Culture, l’Education et la Jeunesse, suite au succès de ce pilote, la Commission européenne souhaite renouveler ce programme via un second appel, lancé en 2022, et dont le prochain budget sera porté à 10 millions d’euros – et qui permettra de financer environ 130 entreprises.

Téléchargement

Women TechEU Ranking List

- PDF | 107.69 KB