Publié le 20.01.2023

Coopération internationale

Focus association à Horizon Europe : état des lieux

Horizon Europe est ouvert à l’association d’États tiers qui remplissent un certain nombre de critères définis dans la base légale du programme. L’association est la forme la plus approfondie proposée par le programme pour coopérer avec des États tiers, qui peuvent participer aux appels à projets quasiment dans les mêmes conditions que les États membres de l’Union européenne, moyennement une contribution financière au budget d’Horizon Europe.

À ce jour, 16 États tiers sont entièrement associés à Horizon Europe : l’Albanie, l’Arménie, le Bosnie-Herzégovine, la Géorgie, les Îles Féroé, l’Islande, Israël, le Kosovo, la Macédoine du Nord, la Moldavie, le Monténégro, la Norvège, la Serbie, la Tunisie, la Turquie et l’Ukraine.

Le 20 décembre 2022, la Commission a annoncé avoir conclu les négociations avec le gouvernement de la Nouvelle-Zélande sur l’association du pays au pilier II du programme Horizon Europe. Ainsi, la signature de l’accord d’association pourrait avoir lieu dans les mois à venir, en attendant l’achèvement de toutes les validations nécessaires des deux côtés. Le Conseil de l’Union européenne doit notamment valider à son tour l’association de la Nouvelle-Zélande à Horizon Europe.

Des négociations sont actuellement en cours avec le Canada et le Maroc. Des discussions techniques sont en cours avec le Japon, la Corée du Sud, l’Australie et Singapour, à des stades moins avancés. L’association partielle du Royaume-Uni est prévue dans l’accord de commerce et de coopération, mais non effective à jour.

Valide au 24 janvier 2023