Publié le 06.10.2021

Infrastructures de recherche / EOSC

EOSC en 7 questions

Sommaire

Entretien réalisé entre le PCN Infrastructures de recherche et Volker Beckmann, chargé mission EOSC au Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation.

Qu’est-ce que l’European Open science Cloud ?

L'European Open Science Cloud vise à fournir un réseau de données FAIR (Findable, Accessible, Interoperable, Reusable) et de services pour la recherche en Europe. Il doit permettre à tous les chercheurs européens et à toutes les chercheuses européennes d'accéder aux données scientifiques, aux services et aux e-infrastructures pour analyser les données. L'EOSC s'appuiera principalement sur les services et sur les e-infrastructures existants. L'EOSC est gratuit dans son utilisation, donc peu importe l'affiliation d'un collègue travaillant dans le domaine de la recherche, il n'y a pas de frais à payer pour bénéficier des services de l'EOSC. 
Cette vision de l'EOSC est bien sûr très ambitieuse, nous devons donc comprendre l'EOSC comme un processus continu, pour continuer à rendre la recherche en Europe plus ouverte et productive. Ici en France, l'EOSC est un aspect important du Plan National pour la Science Ouverte

Quels sont concrètement les services proposés par l’EOSC ?

L'EOSC offre un large éventail de services : des cadres d'analyse de données spécifiques à des communautés de recherche et des données scientifiques, mais également des services transversaux, tels que des outils collaboratifs, de partage de données, et d'accès aux infrastructures de calcul et de traitement des données. Ce portefeuille de services ne cesse de s'enrichir et tout le monde est invité à vérifier ce qui est disponible sur le portail EOSC.
Si vous, en tant que chercheur ou chercheuse, ou votre institut, vous avez développé un service qui peut être utile dans l'écosystème EOSC, vous êtes invité à intégrer ce service dans le portail EOSC et à bénéficier d'un soutien pour mettre votre travail à la disposition de la communauté de recherche européenne. Cela permettra à votre travail d'être davantage connu, utilisé, cité, et finalement de faire avancer votre recherche.
 

Comment peut-on contribuer au partenariat EOSC et enrichir le processus ?

L'EOSC est un effort combiné de l'ensemble de la communauté de recherche, à travers les domaines et les pays. Il existe donc de nombreuses possibilités de participation. Vous pouvez participer aux projets EOSC en cours, ou rejoindre ou proposer de nouveaux projets qui seront déposés pour obtenir un financement par la Commission européenne (voir ci-dessous). Vous avez également la possibilité de participer à la discussion sur la manière dont l'EOSC sera façonné à l'avenir. Ici, le mieux est d'entrer en contact avec l'Association EOSC, qui représente les utilisateurs et les fournisseurs de l'EOSC. 

Au niveau français, nous sommes en train de créer un Collège EOSC France, qui travaillera spécifiquement sur les aspects importants pour la communauté EOSC française, et il y aura la possibilité d'apporter votre expertise dans divers groupes de travail. Et, sur le plan pratique, vous pouvez discuter dans votre institut des services et des données qui sont développés et qui peuvent être ajoutés au portail EOSC. 

Quelles sont les opportunités de financement offertes par la Commission Européenne ? Où peut-on trouver une information exhaustive (appels, calendrier, modalités de candidature)  ?

EOSC est un élément important du programme de travail Horizon Europe pour les infrastructures de recherche. En ce moment, nous avons le programme pour 2021/2022, avec un certain nombre d'actions déjà ouvertes aux propositions dans le premier pilier du programme de travail (“Science d’Excellence”). Vous trouverez le programme actuel ici (voir les pages 28 et suivantes pour les appels liés à l'EOSC "Destination INFRAEOSC").

Veuillez noter que dans de nombreux cas, il n'est prévu de financer qu'un seul projet par action - il est donc vital de former des consortiums solides, géographiquement et souvent aussi thématiquement diversifiés pour préparer des propositions réussies. Il est important de commencer la discussion avec les partenaires potentiels très tôt, de préférence déjà avant l'ouverture des appels. 

Pour des informations générales sur Horizon Europe, les conditions qui s'appliquent, les webinaires sur divers aspects et d'autres sujets connexes, la page Web du MESRI Horizon-europe.gouv est un excellent point de départ. 

Le partage et l’accès aux données à travers l'EOSC est-il uniquement réservé à la recherche publique ?

Actuellement, l'effort principal consiste à développer les fonctions de base de l'EOSC. L'objectif est de fournir un système EOSC stable qui donne accès aux données, aux services et aux infrastructures à la communauté de recherche publique. Mais la portée de l'EOSC sera élargie pour servir les secteurs public et privé. À partir de 2023, nous nous efforcerons de nous appuyer sur les pilotes et les démonstrateurs et de relier l'EOSC au-delà des communautés de recherche au secteur public élargi et au secteur privé. 

Peut-on d’ores-et-déjà tirer un bilan des activités EOSC depuis la création de l’initiative en 2015 ? 

Le principal succès des premières années de l'EOSC a été l'effort de construction de la communauté pour créer un forum des parties prenantes de la science ouverte à travers les domaines de recherche et les pays. Cet aspect est souvent négligé, mais c'était en effet l'un des principaux résultats du projet pilote EOSC (2017 - 2019), où nous avons travaillé sur des questions telles que "de quels services avons-nous besoin pour accélérer la science ouverte ?", "quelles conditions doivent être remplies ?", "qui peut bénéficier de l'EOSC et y contribuer ?". S'en est suivi un travail d'intégration des services et des données dans l'écosystème EOSC et enfin l'ouverture du portail EOSC en 2018. De nombreux progrès ont également été réalisés dans les différentes communautés pour rendre leurs données prêtes pour l'EOSC. Nous appelons cela rendre les données FAIR, c'est-à-dire faciles à trouver, accessibles, interopérables et réutilisables. 
A travers les différentes activités de l'EOSC depuis 2015, nous avons en effet intégré et connecté une partie importante des acteurs de la recherche pour travailler à la Science Ouverte en Europe, et la communauté française a été dès le début à l'avant-garde. 

Cet effort combiné a ensuite conduit au programme de partenariat de l'EOSC, qui a débuté cette année. Dans le cadre de ce partenariat, les États membres de l'UE, la Commission européenne et l'Association EOSC ont convenu d'investir environ 1 milliard d'euros dans les activités liées à l'EOSC au cours du programme Horizon Europe (2021 - 2027). 

Quels interlocuteurs et quelles ressources peut-on consulter pour plus de renseignements ?

Comme mentionné ci-dessus, les utilisateurs et les fournisseurs de services de l'EOSC sont représentés par l'Association EOSC. En France, nous avons 26 organisations qui participent à cette Association, il y a donc de fortes chances que votre organisation ou université y participe déjà et que quelqu'un y représente vos intérêts (pour une liste des membres de l'association voir ici). 

En France, nous tenons la communauté informée de ce qui se passe dans le monde de l'EOSC par le biais d'une liste de diffusion, à laquelle vous pouvez vous inscrire ici
Nous nous efforçons de ne pas vous spammer, donc il y a environ un e-mail par mois qui passe par ce canal. 

Pour accéder aux services et voir comment vous pouvez fournir des services et des données à l'écosystème EOSC, le portail est l'endroit où aller : EOSC portal

Enfin, le MESRI  et la Commission européenne font un gros effort pour tenir la communauté informée des développements et des opportunités liés à Horizon Europe et à l'EOSC. 

 

En bref et pour en savoir plus